Éventail Chinois

Show Filters

Affichage de 1–18 sur 113 résultats

Découvrez notre sélection exclusive d’éventails traditionnels chinois

Nous mettons un point d’honneur à vous offrir les meilleurs éventails chinois, véritables trésors de tradition et de savoir-faire. Notre engagement se traduit par la qualité irréprochable de nos éventails chinois. De plus, nous actualisons régulièrement notre catalogue pour satisfaire votre curiosité et votre passion pour la culture chinoise. Enfin, nous nous engageons à répondre à toutes vos demandes et questions dans un délai maximal de 48 heures.

Une histoire millénaire

Les éventails chinois ont une histoire riche de plus de 3000 ans. Ils furent inventés durant la Dynastie Shang (1570 – 1045 av. J.C). À l’origine appelés Shanhan, ces éventails étaient suspendus au-dessus des calèches pour protéger les passagers de la chaleur et des intempéries. Bien loin de leur fonction actuelle, ces éventails ressemblaient davantage à des ombrelles. Au fil du temps, le Shanhan a évolué en éventail Zhangshan, doté d’un manche prolongé et fabriqué en plumes d’oiseaux ou en soie. Utilisé principalement par la garde d’honneur de l’Empereur ou comme objet décoratif, il ne fut pas utilisé pour se rafraîchir avant la Dynastie Zhou, il y a plus de 2000 ans. À cette époque, les éventails étaient principalement confectionnés avec des plumes et étaient réservés à la noblesse. Ce n’est qu’au cours de la Dynastie des Hans (206 av. J.C. – 220 ap. J.C) qu’ils se popularisèrent auprès de toutes les classes sociales, grâce à des matériaux plus abordables tels que le bambou et les feuilles de roseaux. Durant la Dynastie Song (420 – 479), l’éventail lune, de forme demi-lune, connut un succès fulgurant auprès des jeunes femmes, notamment celles de la cour impériale. Au fil des siècles, les éventails prirent différentes formes, notamment rondes et ovales. Les nervures étaient réalisées en petits os d’animaux ou en bambou, tandis que les poignées étaient ornées de motifs porte-bonheur et parfois incrustées de pierres précieuses comme la jade. Les éventails étaient déjà de magnifiques représentations de l’art chinois traditionnel, avec des écrans en soie décorés de paysages, de fleurs ou de scènes mythologiques. Les peintures sur éventails ont grandement contribué à l’épanouissement de l’art chinois, devenant un style d’expression artistique à part entière.

Aujourd’hui, les éventails les plus répandus sont les éventails pliables, introduits en Chine par les Japonais pendant la Dynastie Song. Selon la légende, les Japonais les auraient créés en s’inspirant des ailes de chauve-souris. Pratiques à transporter partout, ils sont devenus de véritables accessoires de mode en Chine. Ces éventails pliables étaient de véritables objets d’artisanat, avec des nervures en matériaux nobles tels que les écailles de tortue, les cornes de bœuf, l’ébène, le bambou marbré, l’ivoire d’éléphant ou la jade.

Aujourd’hui, il existe plus de 500 types d’éventails chinois différents, parmi lesquels les plus célèbres sont les éventails en bois de santal de Suzhou, dans la province de Jiangsu, et les éventails en soie de Hangzhou, dans la province de Zhejiang.